Photo article Google Flights Skyscanner

Google Flights contre Skyscanner, le match

 

À ma gauche Skyscanner, site Web bien implanté dans le paysage des comparateurs de vols. À ma droite Google Flights, « nouveau venu » sur le marché de l’achat de billets d’avion… Qui va l’emporter ?? Test, avis et verdict !


Google Flights mieux que Skyscanner?

Pour ceux qui ne connaissent pas, Google Flights est un « service de recherche en ligne de réservations de vols qui facilite l’achat de billets d’avion par des fournisseurs tiers » (définition Wikipédia). Ce service existait depuis 2011 aux États-Unis, et il a été lancé en 2013 en Europe.

Si vous voyagez souvent, vous avez en entendre parler ou même l’avoir déjà utilisé. Pour ma part, c’est un ami qui m’en avait glissé un mot il y a quelque temps. Je n’y avais pas trop prêté attention, car je suis un fervent utilisateur de Skyscanner depuis des années, qui me satisfait pleinement. Mais comme je suis curieux, je me suis penché sur le comparateur de vol de Google… Alors, qu’a-t-il donc sous ses ailes ? Va-t-il me faire abandonner mon comparateur de vol favori ?

 

Google Flights, le test

Trouver des billets d’avion sur Google Flights

Quand on atterrit sur la page d’accueil de Google Flights, on a tout de suite une impression de simplicité. C’est clair, épuré, fidèle à la marque de fabrique Google. La page d’accueil de Skyscanner est, elle, plus colorée et invite à l’évasion avec sa photo de carte postale!

  1. Le type de billet : aller-retour, aller simple ou multi-destinations

  2. Le nombre de passagers

  3. La classe souhaitée

Puis juste en dessous, une 2e ligne permet de renseigner votre ville ou votre aéroport de départ et d’arrivée, ainsi que les dates souhaitées.

page d'accueil de Google Flights
La page d’accueil de Google Flights
page d'accueil de Skyscanner
La page d’accueil de Skyscanner

Vous pouvez ensuite cliquer sur le bouton « Rechercher » ou directement sur la carte et Google Flights vous affiche les résultats.

Pour le lieu de départ, vous êtes obligés de choisir précisément une ville ou un aéroport, tandis que pour l’arrivée vous pouvez choisir de manière plus large un pays, voire carrément un continent ! Pour l’exemple, j’ai renseigné Asie comme lieu d’arrivée, le moteur m’a suggéré Asie du Sud-Est. J’ai validé, et il m’a affiché une carte des destinations avec ses meilleurs prix. Pratique !

 

carte des destinations en Asie du Sud-Est sur Google Flights
Google Flights m’affiche une carte de toutes les destinations sur l’Asie du Sud-Est

À noter que vous pouvez rentrer jusqu’à 7 aéroports de départ et d’arrivée pour votre recherche.

C’est dommage toutefois qu’il n’y ait pas la possibilité de choisir un pays de départ comme sur Skyscanner. C’est pratique quand on voyage beaucoup sans plan prédéfini, et qu’on est flexible sur le lieu de départ.

 

Options de recherche de Google Flights

Si vous ne savez pas où aller ou que vous êtes flexibles sur vos dates et la destination, ne renseignez pas le lieu d’arrivée et oubliez le bouton « Recherche ». A la place, cliquez plus bas à droite sur le texte en bleu « Rechercher des destinations ». Google Flights va vous afficher une carte des destinations aux meilleurs tarifs. Zoomer sur la carte pour voir en détail les points bleus marquant les destinations desservies.

C’est à partir de ce premier résultat que vous pouvez affiner votre recherche si vos dates sont flexibles. Cliquez sur la date de départ ou d’arrivée, une fenêtre apparaît. Dans la fenêtre, sélectionnez « Dates flexibles » au lieu de « Dates spécifiques ». Vous pouvez alors choisir parmi les 6 prochains mois. Mais il manque toujours des options très pratiques comme « Tout le mois » ou « Mois le moins cher » (présent sur Skyscanner). Autre bémol : le calendrier de Google Flights s’étale sur une semaine, tandis qu’il couvre le mois pour Skyscanner.

carte des destinations et changement de dates sur Google Flights
La fenêtre qui apparaît pour modifier les dates de départ

Google Flights propose plus d’options en haut à gauche sur la carte : escales, compagnies, horaires, bagages et durée. Certaines sont très utiles comme le nombre d’escales maximum. Cela évite les vols à rallonge épuisants. D’autres un peu moins, comme le choix de la compagnie aérienne. À moins d’avoir l’habitude de voyager toujours avec la même compagnie (avouez que c’est rare), je ne vois pas l’intérêt.

J’ai essayé en décochant « Toutes les compagnies aériennes », et finalement, cela n’a rien changé aux résultats… Quant à la durée du vol, cela peut être utile si on ne veut pas partir loin, le temps d’un week-end par exemple. Mais pour un long-courrier, il n’y a pas grand chose à faire à part prendre son mal en patience !

 

Choix du vol

Une fois qu’on a trouvé le vol qui nous convient, dans la colonne de gauche, on clique sur « Afficher les vols ». Un nouvel onglet s’ouvre pour afficher les résultats de la destination choisie. C’est une fois que cet onglet s’ouvre que 3 options supplémentaires de recherche s’offrent à nous : calendrier, graphique des prix et aéroports de proximité. Enfin !

Lorsqu’on a fait son choix, il nous reste plus qu’à sélectionner le vol désiré. Google Flights nous redirige alors directement vers le site de la compagnie aérienne pour réserver ses billets d’avion.

page de résultats de recherche Google flights
À moi l’Asie du Sud-Est!

 

Et le prix des billets d’avion dans tout ça ?

Vous me direz : c’est bien beau de palabrer sur les options d’écran, la navigation, le design du site… Mais au final, lequel des deux me propose les vols aux meilleurs tarifs ??! Oui parce qu’au final, il n’y a pas de secret : le juge de paix, c’est le porte-monnaie !

Ok, j’ai fait le test. J’ai choisi un aller simple pour Bangkok au mois de mars. Skyscanner m’offre un joli calendrier des prix au mois (j’insiste, j’adore !), tandis que Google Flights me le propose uniquement à la semaine. Il faut cliquer sur les flèches à droite pour avancer la date dans le mois. Sinon il reste le graphique des prix, mais les prix ne s’affichent que quand survole la barre verticale avec le curseur de la souris.

Prix Googleflights pour un vol Paris-Bangkok en mars 2020

Prix Skyscanner pour un vol Paris-Bangkok en mars 2020

 

Résultat… C’est Skyscanner qui gagne la guerre des prix. Sur tous les jours de la semaine sélectionnés, du 6 au 13 mars, c’est Skyscanner qui affiche les vols les plus économiques !

 

Avantages et inconvénients de Google Flights

Avantages

  • Une présentation claire, fidèle à l’esprit Google
  • La barre de réglage du prix… Qui n’apparaît qu’une fois la recherche effectuée
  • Carte du monde affichant les destinations et les prix
  • Plus d’options que Skyscanner…

Inconvénients

  • … Mais des options un peu « gadget » (choix des compagnies aériennes, durée de vol, nombre de bagages) qu’on n’a pas vraiment besoin de renseigner au début de sa recherche. À mon humble avis, ce type d’options n’est utile qu’à la toute fin, quand on est sur le point de réserver son vol.
  • Pas de possibilité de rentrer le nom d’un pays dans le lieu de départ. De même, l’option « choisir une destination au hasard » n’est pas évidente à trouver.
  • Pas de possibilité de choisir n’importe quelle période sur la page de recherche de départ. De plus, les dates flexibles ne vont pas au-delà de 6 mois (un an pour Skyscanner). Et il manque toujours une option très pratique comme « tout le mois » ou « mois le moins cher » (présent sur Skyscanner).
  • Billets plus chers sur Google Flights

Verdict :

Je dois bien l’avouer, j’ai eu un peu de mal à trouver mes marques sur Google Flights. Malgré une présentation claire, on peine rapidement à trouver les options très pratiques présentes sur Skyscanner. Il faut chercher soi-même les options voulues, et même la partie « Aide » de Google Flights -que j’ai consulté- n’est pas toujours claire. Par contre, la carte du monde affichant les tarifs est très appréciable.
Il manque aussi cette option « n’importe où et dates flexibles » de Skyscanner -dont je suis fan vous l’aurez compris !- qui correspond à ma manière de voyager : partir quand on veut où on veut. Pour autant, je me suis aperçu en fouillant un peu que cette option est également manquante chez les autres comparateurs de vols tels que Kayak, Misterfly, Liligo, BudgetAir, etc. Dommage !
Ce n’est pas donc pas aujourd’hui que je changerai de comparateur de vols. Skyscanner a toujours mes faveurs et reste en tête dans mes applications de voyage favorites. Mais si dans le futur Google Flights améliore sa navigation et ses options, je pourrai changer d’avis.

 

Cet article vous a donné des ailes ? Faites en profiter les autres !

Merci pour le vote!

Note moyenne 5 / 5. Vote count: 1

Follow us on social media!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *