trousse de secours de voyage

Mes conseils santé pour un voyage en Asie

Découvrez mes conseils de santé pour préparer votre voyage et partir plus sereinement en Asie du Sud-Est. Des vaccins à faire aux précautions à prendre, vous saurez tout, ou presque ! Un voyage sans bobos, c’est toujours plus rigolo !

Carnet de vaccinations

Ma première suggestion est que vous vérifiez d’abord le calendrier vaccinal de votre carnet de santé.

Les vaccins suivants doivent être à jour :

  • La diphtérie
  • Le tétanos
  • La poliomyélite
  • La coqueluche
  • La rougeole
  • Les oreillons
  • La rubéole
  • L’hépatite B

Selon le pays visité et les conditions de séjour (ville, campagne, jungle, forêt, etc.), ces vaccins peuvent être fortement recommandés :

  • L’hépatite A
  • La fièvre typhoïde
  • Le BCG
  • La rage
  • L’encéphalite japonaise. Ce vaccin est préconisé pour les séjours en milieu extérieur dans une zone endémique. En particulier lorsqu’on effectue un séjour prolongé en zone rurale.
À noter que le vaccin contre la fièvre jaune n’est pas nécessaire pour les voyages en Asie.

Assurance

Un pépin de santé peut très vite arriver lors d’un voyage. Ne jouez pas avec le feu et pensez donc à souscrire une assurance rapatriement sanitaire. En cas d’hospitalisation, les frais peuvent vite grimper….

Il y a plusieurs compagnies qui proposent ce service. Personnellement, j’ai toujours choisi Chapka lors de mes séjours à l’étranger, et je suis satisfait de ce choix. Ils ont pris mes frais médicaux en charge lorsque j’ai eu un petit souci de santé lors d’un de mes voyages en Indonésie.

Astuce : vous bénéficiez d’une couverture santé avec votre carte Visa ou MasterCard lors les trois premiers mois. Néanmoins les plafonds de remboursement sont moindres, donc prenez une assurance internationale si vous voulez être bien couvert.

Dentiste

Il est préférable d’aller consulter votre dentiste avant de partir en voyage. Partir avec des caries ou un autre problème dans la mâchoire n’est jamais recommandé quand on entame un séjour à l’étranger. On bénéficie en outre d’un des meilleurs systèmes de santé au monde, ce serait dommage de se priver.

Voyage en avion​

Si vous présentez une maladie cardiaque ou une insuffisance circulatoire des membres inférieurs, pensez à porter des bas de contentions pour les longs trajets. Au moindre doute, demandez l’avis de votre médecin.

Trousse à pharmacie

  • Un répulsif anti-moustiques et des médicaments contre le paludisme (si besoin)
  • Des médicaments contre la diarrhée, les maux de ventre et la fièvre. L’aspirine n’est pas recommandée, préférez le paracétamol
  • Du gel hydroalcoolique pour les mains, des pastilles pour purifier l’eau, ou encore mieux, une gourde avec sa paille filtrante
  • Des objets de soins : pansements, désinfectant cutané, pince à épiler (pratique pour retirer les échardes), sérum physiologique (nettoie les petites plaies et les yeux) etc.
  • Une crème solaire, et une crème contre les brûlures et coups de soleil type Biafine.

Vous trouverez des trousses de premiers secours en vente dans toutes les pharmacies.

Pendant le séjour

Prévention des piqûres de moustiques

Sans vouloir tomber dans la paranoïa, les piqûres de moustiques peuvent vous exposer à toutes sortes de sympathiques maladies telles que le paludisme, la dengue, l’encéphalite japonaise et le chikungunya. La meilleure solution pour limiter les risques reste la prévention. Il faut donc se protéger autant que faire se peut contre les piqûres de moustiques.

Pour info, le moustique responsable de la transmission du paludisme ne pique qu’entre le coucher et le lever du soleil. Par conséquent, il faut enduire les parties découvertes du corps avec un répulsif une fois la nuit venue. Dormir sous une moustiquaire diminue également le risque, tout comme la climatisation. En effet, les moustiques n’aiment pas le froid !

Sachez qu’une prescription médicale est nécessaire à la délivrance d’un traitement antipaludique.

L’eau

L’eau est une énorme réserve de virus, de bactéries et de parasites. Aussi bien lorsqu’on la boit, que lorsqu’on s’y baigne. Gardez cela en tête.

Quelles solutions adopter ?

  • Lorsqu’on la boit : purifiez votre eau en la filtrant ou en la désinfectant avec des comprimés purifiant l’eau (Aquatabs ou Micropur). À défaut, utilisez de l’eau en bouteille capsulée. Attention, ils « reconditionnent » les bouteilles dans certains pays pauvres, donc vérifiez bien que la bouteille n’a jamais été ouverte.
  • Lorsqu’on s’y baigne : évitez de marcher pieds nus sur des sols humides, utilisez au minimum des tongs. Le top ? Des chaussures aquatiques ! Elles ont l’avantage de bien protéger vos pieds, et évitent en plus de glisser. Vraiment pratique quand on doit se baigner sur des plages caillouteuses/ coralliennes ou dans des cascades. Personnellement, j’ai du mal à m’en passer aujourd’hui 🙂

La nourriture

Comme l’eau, la nourriture peut être contaminée par de nombreux germes. C’est souvent par le biais de la nourriture qu’on attrape des maux de ventre et des diarrhées. Difficile d’échapper à la fameuse turista – la diarrhée du voyageur – quand on voyage en nomade pendant plusieurs mois ! Le tout, c’est de prendre des mesures d’hygiène afin de prévenir les problèmes. Et d’avoir toujours une boîte de Spasfon sur soi 🙂

Mes recommandations

Vous pouvez limiter les risques de contamination alimentaire en lavant bien vos mains avant chaque repas. Si ce n’est pas possible, utilisez un gel hydroalcoolique.

Évitez aussi les crudités et préférez des aliments bien cuits et servis chauds. Préférez également des fruits que vous pouvez éplucher (comme les bananes par exemple).

Si vous ne devez retenir qu’une règle : « Pelez-les, cuisez-les, lavez-les ou jetez-les! »

Le soleil

Petit rappel : sous les tropiques, on ne bronze pas, on brûle. Non seulement la peau, mais aussi la rétine ! C’est toujours sympa de vouloir revenir avec une peau toute bronzée, mais c’est moins drôle de devoir aller consulter le dermato juste après…

Mon conseil

Rien ne vaut la prévention, donc ne lésinez pas sur l’utilisation du tube de crème solaire. Portez un chapeau ou une casquette, et n’omettez pas de prendre des lunettes de soleil et de vue de rechange, surtout si vous avez les yeux clairs.

Les animaux

Même si on a parfois envie de les caresser parce qu’ils sont trop mignons, il vaut mieux s’abstenir. Une simple morsure, même minime, et on peut contracter la rage. Vous pensez que j’exagère ? Lisez cet article.

Mon conseil

Ne les approchez pas et ne les caressez encore moins. Si néanmoins vous êtes susceptibles d’être en contact avec des animaux lors de votre séjour en Asie, alors faites vous vacciner contre la rage.

Relations sexuelles

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que bon nombre de maladies sont sexuellement transmissibles, non ? Le SIDA, l’hépatite B, la syphilis, la chlamydiose… Donc si vous trouvez un partenaire d’un soir, prenez vos précautions.

Quelles solutions ?

Le préservatif… Ou l’abstinence !

Pour plus d’infos :

Consultez le site Internet de l’Institut Pasteur qui fournit des informations très complètes à ce sujet. C’est également à l’Institut Pasteur que vous pourrez vous faire vacciner contre les maladies infectieuses.

Merci pour le vote!

Note moyenne 0 / 5. Vote count: 0

Follow us on social media!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *