Un bateau navigant au large des îles de Flores, en Indonésie

Croisière 4J/ 3N entre les îles Lombok et Komodo

Connaissez-vous les îles de Florès, en Indonésie ? Et si je vous dis Dragons de Komodo, cela vous parle un peu plus? C’est ici que l’on peut avoir l’opportunité d’admirer ces lézards géants uniques au monde!

Lors de mon dernier séjour en Indonésie, j’ai eu la chance d’effectuer une croisière de 4 jours à travers ces magnifiques îles indonésiennes. Je vous présente ici mon parcours et cette belle aventure…

 

Voici les étapes :

Day 1 : Départ de Bangsal (Lombok)

Day 2 : Île de Médang/ Île de Moyo

Day 3 : Île de Lawadarat – Manta Point – Pink Beach (Île de Komodo)

Day 4 : Pink Beach (Île de Komodo) – Île de Rinca – Labuan Bajo

 

Day 1 : Départ de Bangsal (Lombok)

Départ le matin depuis le village de Bangsal, sur l’île de Lombok. Bangsal est le point de départ des croisiéristes pour les îles de Florès. En effet, le village est idéalement situé, puisqu’il se trouve juste à quelques kilomètres en bateau des îles Gili, très fréquentées par les touristes, et de Mataram, principale ville sur l’île de Lombok.

Le jour du départ, les agences de voyages avec qui vous avez réservé vous donneront généralement Rdv vers 9h00 du matin à leur « office ». Mais attention, les horaires de départ sont toujours très variables en Indonésie, et un départ bien plus tardif est souvent la règle!

En outre, il faut toujours prendre avec des pincettes ce que vous dit l’agence, notamment concernant le service de ramassage à votre hôtel (« pick-up service » en anglais). Leur sens de l’organisation étant ce qu’il est, il arrive parfois qu’ils vous « oublient ».

Pour l’anecdote, c’est ce qui m’est arrivé le jour du départ de ma croisière. J’étais en face sur l’île de Gili Air, à 10 minutes en bateau, et les petits malins de l’agence m’avaient assuré qu’ils viendraient me chercher là-bas en bateau. « On vient vous récupérer au port de Gili Air à 9h00 », qu’ils m’avaient dit. J’aurai pu attendre longtemps, à 11h00 ils n’étaient toujours pas là…

C’est moi qui ai dû prendre un bateau pour rejoindre Bangsal et le lieu de Rdv. Autant dire qu’à mon arrivée sur le lieu de Rdv j’étais un peu énervé d’avoir été « baladé » par les gars de l’agence! Mais surtout je craignais d’avoir raté le départ de ma croisière!!

Finalement j’en étais quitte pour de bonnes frayeurs, puisque le bateau n’était pas encore parti. Mais approche commerciale proche de zéro, donc attention aux mauvaises surprises. Rien de bien méchant, mais il faut juste le savoir, c’est souvent comme ça en Indonésie.

Conseil pratique : mieux vaut ne pas trop compter sur leur service de ramassage et organisez vous-même votre transport si vous voulez être sûr d’être à l’heure pour le départ!

C’est finalement sous les coups de 13h00 qu’on monte tous à bord, et que la croisière peut s’amuser commencer…

Une fois parti, le bateau longe toute la côte Nord de l’île de Lombok, et c’est très agréable de l’admirer depuis la mer. La côte est assez sauvage. Pas de resort, ni de grands hôtels tout du long, cela fait plaisir à voir.

Proue du bateau et vue sur l'île de Lombok, Indonésie
Première journée en bateau à longer l’île de Lombok. Au loin le volcan Barujari

Chemin faisant, on a la chance d’apercevoir au loin le Mont Barujari, que de nombreux touristes gravissent tous les jours. Bien que n’étant pas très élevé, il paraît que son ascension est très difficile. On n’est bien mieux assis sur le ponton d’un bateau à l’observer !

Au passage, le bateau s’arrêtera un petit instant pour permettre aux vacanciers de piquer une tête dans la mer, puis reprendra sa route et naviguera toute la nuit en direction de la prochaine île…

Sur le bateau, vue du coucher de soleil sur Lombok, Indonésie
Premier coucher de soleil sur le bateau…

Day 2 : Île de Médang/ Île de Moyo

Comme le bateau a navigué toute la nuit, on a la surprise de découvrir des lieux nouveaux au réveil. C’est assez magique ! Et ce matin-là au réveil, nous sommes amarrés au large de l’île de Médang.

Ce petit bout de terre isolé se situe au Nord de la grande Sumbawa. Il n’y a qu’un seul village sur l’île, où ses habitants vivent paisiblement de la pêche, de l’élevage et de la production de noix de cocos.

Equipage du bateau à l'avant du bateau (et vue de pieds dépassant du ponton supérieur)
« O capitaine, mon capitaine! Je jette l’ancre ici? »

Comme la côte est peu profonde, et qu’il n’y a pas de ponton aménagé sur cette petite île, le seul moyen d’y accéder est… à la nage ! Et ce sera comme ça la plupart du temps au cours de cette croisière. Vous ne croyiez tout de même pas qu’un petit bateau à moteur allait nous amener à chaque fois jusqu’au rivage?!

Il y en a bien un, mais il est trop petit pour transporter tous les touristes participant à la croisière (environ une quinzaine), et sert essentiellement à transporter nos affaires (tongs, lunettes, crème solaire, serviette, appareil photo etc.) une fois posé le pied sur la terre ferme.

Une fois nos affaires récupérées, on peut commencer la visite. Cela commence par une petite balade à travers des champs de cocotiers ou paissent quelques chèvres, puis on s’engage dans une ruelle unique qui traverse le village d’un bout à l’autre.

Notre présence est très vite décelée, et les enfants du village s’empressent de venir à notre rencontre. Ils s’approchent surtout des 3 enfants participants à cette croisière, et notamment une jeune fille dont la chevelure blonde attise la curiosité des petits indonésiens !

Notre traversée du village ne passe pas inaperçu, et c’est avec plaisir qu’on est témoin d’un mode de vie simple, loin du tumulte des grandes villes surpeuplées d’Indonésie.

On en profite pour faire un arrêt en chemin à une petite échoppe du village, afin de faire un petit ravitaillement en produits de première nécessité (nourriture, produits de toilettes etc.), puis on retourne tranquillement au bateau, bien escortés par les enfants du village qui ne nous quittent pas d’une semelle…

Et une fois arrivés au rivage, deux des enfants locaux empruntent le petit bateau à moteur de l’équipage et se rendent vers notre bateau. Des pirates! Ou alors ils veulent embarquer avec nous pour le reste de la croisière ! Rien de tout cela, la vérité est beaucoup plus simple…

En fait, ils venaient récupérer des biens que l’équipage du bateau avait préparé pour eux. Comme le bateau de croisière doit être l’un des rares à s’arrêter dans ce petit bout de terre perdu, ils en profitent pour acheminer des marchandises à la population locale. Tant mieux, au moins cette croisière participe à l’économie locale en ravitaillant les villageois se trouvant sur notre itinéraire. …

Puis on repart vers la prochaine île de Moyo, située à quelques encablures de Médang. Là-bas, une petite balade à travers la forêt nous attend, avec en guise de récompense… Une baignade rafraîchissante dans une cascade ! Et c’est l’occasion pour ceux qui le souhaitent de se prendre pour Tarzan, en sautant d’une corde attachée à un arbre pour atterrir dans un bassin !

 

Excursion à la cascade de Moyo Island, Indonésie
Escalade, cascade… et baignade!

Après cette petite escapade, retour au bateau à la nage – non sans avoir admiré les magnifiques coraux qui bordent la côte – puis poursuite de notre trajet la nuit…

Cabine privée et matelas disposés sur ponton supérieur
Cabine privée, et « dortoir » sur le ponton supérieur à l’arrière du bateau
Passagers profitant du paysage sur le bateau de croisière
La vie est dure à bord

Day 3 : Île de Lawadarat – Manta Point – Pink Beach (Île de Komodo)

A l’aube de cette 3è journée, on s’approche du but et des illustres îles qui composent le Parc National des îles Komodo ! A notre réveil, on découvre que le bateau est stationné dans une superbe crique!

Vue plongeante sur la baie de l'île Lawadarat, Indonésie
Bounty… Un petit goût de paradis

Tout en prenant notre petit déjeuner, le capitaine nous annonce le programme -palpitant- de la journée : petite randonnée sur l’île de Lawadarat, où l’on pourra admirer un superbe panorama sur son sommet, baignade dans la crique, puis après le déjeuner sur le bateau, un arrêt en plein mer à un endroit dont le nom est assez explicite – Manta Point – pour finir notre épopée du jour sur Pink Beach, au large de la fameuse île de Komodo. Autant dire une journée qui se présente sous les meilleurs auspices !

Comme d’habitude, il faut plonger du bateau pour rejoindre le rivage. Ici l’eau est plus profonde, on ne voit presque pas le fond, mais je crois que le capitaine aime bien nous faire faire un peu d’exercices ! C’est en tout cas avec plaisir que je me prête au jeu, car chemin faisant, on peut admirer les fonds sous marins avec notre masque et tuba.

Après avoir nagé jusqu’à la plage, on récupère notre équipement, notamment nos indispensables chaussures, et c’est parti pour la petite marche. Le sentier qui mène au sommet de la colline n’est pas très long, juste un peu raide par moment.

Mais une fois arrivé au sommet, le jeu en vaut vraiment la chandelle… C’est un superbe panorama sur toute la baie et les îles environnantes qui s’offre à nous. La luminosité est incroyable, et la couleur de l’eau splendide. Un vrai paysage de carte postale ! On se dit à ce moment-là que Dame Nature a bien fait les choses…

Rando et panorama depuis le sommet de l'île de Lawadarat
Vue depuis le sommet de la colline. Juste splendide…

Puis on redescend vers la plage, et de nouveau, snorkeling time (masque et tuba). Retour sur le bateau, déjeuner et direction le deuxième spot de snorkeling, Manta Point. Traduction : le « lieu » des raies manta !

Et je n’ai pas été déçu : elles étaient bien là! D’énormes raies nageaient à une dizaine de mètres de profondeur, dans une eau translucide. Elles tournoyaient calmement, déployant leurs majestueuses nageoires pectorales. Les plus grosses devaient certainement avoir une envergure de 4 ou 5 mètres, ce qui n’est pas rare pour ce type de spécimens. Il y avait bien aussi quelques tortues, mais les raies leur volaient définitivement la vedette…

Capitaine du bateau sortant la tête depuis sa cabine
« Capitaine, emmenez moi au pays des raies manta svp »
Ombre d'une raie manta sous l'eau vue depuis le bateau
Vous voyez la tâche noire dans l’eau? C’est une raie! A vos masques et tuba!

Après ce magnifique spectacle, il fallait bien se résoudre à remonter sur le bateau, afin de repartir pour notre dernier bivouac maritime du séjour, à Pink Beach.

Vue sur les îles depuis le bateau
Une belle fin de journée au large de l’île de Komodo

Day 4 : Pink Beach (Île de Komodo) – Île de Rinca – Labuan Bajo

Après une bonne nuit de sommeil au calme (cette fois le bateau reste « à quai », donc pas de bruit de moteur ! ), nous sommes prêts pour une dernière journée d’aventures, et surtout à faire face (quoique de loin) avec la star de cette croisière… j’ai nommé le Dragon de Komodo !

Le Dragon de Komodo, alias Varanus komodoensis, est la plus grande espèce de lézard au monde, tout simplement ! Il peut mesurer jusqu’à 3 mètres de long. Et il vaut mieux pour vous qu’il ne vous morde pas, car sa bouche est infectée de bactéries, ce qui conduit souvent ses victimes à succomber à leurs blessures du fait de l’infection causée par la morsure… Vous êtes prévenus !

 

Il existe deux endroits principaux pour observer ces fameuses créatures – toujours accompagné d’un garde forestier – : sur l’île de Komodo, et sur celle de Rinca. C’est ce deuxième site qui a été choisi car d’après notre capitaine de croisière, c’est l’endroit où il y a le plus de chances d’en voir.

En effet, il faut savoir qu’il n’est pas garanti d’en apercevoir, car il faut rappeler que comme son nom l’indique, le Parc National des îles Komodo est un parc et non un zoo ! Donc tous les animaux sont en liberté, dans leur environnement naturel. Même si bien sûr, ils sont habitués à la présence de l’homme, ils ne pointent le bout de leur nez que s’ils en ont envie.

La visite du parc consiste en une marche d’un peu plus d’une heure à travers un sentier bien balisé, et toujours sous bon escorte de deux guides indonésiens. L’un à l’avant du groupe, l’autre à l’arrière. Même si les attaques sont extrêmement rares, elles peuvent être mortelles. Leurs mâchoires acérées laisseraient pour sûr des traces assez nettes sur notre délicate peau humaine…

4 photos du Parc National de Rinca, Indonésie

Finalement, après une balade d’une heure, aucune trace en vue du moindre dragon de Komodo… Sauf à notre retour au point d’information, où se trouve le QG des rangers. Quelques dragons déambulent – voire roupillent – à proximité des cabanes où logent les rangers. On suppose que les animaux sont habitués à la présence des humains, et les deux cohabitent paisiblement.

C’est l’occasion de se faire tirer le portrait à côté – enfin toujours à distance raisonnable ! – des lézards géants. Ça ne vaut pas une photo dans leur environnement naturel, mais c’est des choses qui ne se décident pas. Et ça n’enlève en rien l’impression de puissance qu’ils dégagent !

Dragons de Komodo marchant et moi en arrière plan, île de Rinca, Indonésie
On reste bien sur ses gardes et à distance respectable!
Gros plan su un dragon de Komodo avec moi en arrière plan, île de Rinca, Indonésie
Bienvenue dans Jurassic Park, le vrai

Après cette émouvante excursion, nous retournons tous au bateau, qui reprend la mer en direction de notre destination finale, la ville de Labuan Bajo, sur l’île de Flores. Sans oublier chemin faisant de faire une dernière halte/ baignade sur une petite île avant de retrouver pour de bon la civilisation…

 

J’espère que cet article vous aura donné envie de partir prochainement en croisière sur les îles Komodo…

Cet article vous a plu ?

Merci de le noter!

Note moyenne / 5. Vote count:

As you found this post useful...

Follow us on social media!

6 commentaires

  • Alyson

    Hello! Merci pour ce beau retour!
    Te souviens tu du prix de ces 4 jours tout compris?
    Recommandes tu l’excursion pour le rapport qualité prix?
    Merci!

  • Vincent

    Merci pour ce message Alyson 🙂
    J’avais payé cette croisière 2500000roupies en cabine privée. C’est encore moins cher si l’on choisit de dormir en haut du bateau sur le ponton allongé à côté des autres vacanciers. Dans tous les cas les prix se négocient, surtout si vous êtes plusieurs. Tout est inclus (transport, eau, nourriture, matériel de snorkeling) sauf les boissons persos. Je ne peux que recommander cette croisière! Pour moi, ça vaut largement le coup, étant donné tout ce qu’on voit et fait en 4 jours 🙂

  • Syrielle

    Super article , merci pour ce partage !
    Est-ce que tu te rappelles le nom de la compagnie avec laquelle tu as fait la croisière ? J’aimerais en faire une le mois prochain et j’aurais aimé réserver à l’avance si c’est possible 😊

  • Vincent

    Bonjour Syrielle, merci pour ton retour 🙂
    D’après mes souvenirs j’avais pris des renseignements aupres de mon hébergement sur l’île de Gili Air, et ils m’avaient amené aux bureaux de WANUA ADVENTURE OFFICE (https://www.wanuaadventure.net/) à Bangsal. C’est, il me semble, l’une des principales compagnies, mais n’hésite pas a faire jouer la concurrence. Attention aussi à ne pas prendre tout ce qu’ils disent pour argent comptant, ils sont comme on dirait ici « à l’arrache » niveau organisation. Mais une fois que tu seras sur le bateau, tout se passe en général très bien. Bonne croisière 🙂

  • Laura PETAY

    Bonjour, je suis actuellement à lombok, et je souhaite faire cette croisière avec mon copain. J’ai donc contacté cette agence mais ils me disent que c’est impossible de négocier le prix ! Alors que beaucoup on négocié… Par qui avez vous booké ? Merci 😊

  • Vincent

    Bonjour Laura,
    Je suis surpris, normalement tout se négocie. Peut-être que c’est une période chargée et qu’ils trouvent suffisamment de clients. Sinon essayez une autre compagnie, peut-être que vous aurez plus de chances! J’avais négocié directement avec eux. Bonne croisière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *