fbpx

Corée du Sud

Nom officiel République de Corée
Nom propre 대한민국 / 大韓民國 (ko)
Continent Asie
Sous-continent Asie de l’Est
Population (palmarès : 27e) 51 425 792 habitants (2018)
Croissance démographique 0,30 % / an
Superficie 100 356 km²
Densité 512,43 habitants / km²
PIB (palmarès : 12e) 1 530,751 milliards $USD (2017)
PIB/habitant (palmarès) 29 743 $USD (2017)
Croissance du PIB 3,06 % / an (2017)
Espérance de vie (palmarès) 82,10 ans (2015)
Taux de natalité 6,40 ‰ (2018)
Indice de fécondité 1,24 enfants / femme (2015)
Taux de mortalité (palmarès) 5,50 ‰ (2018)
Taux de mortalité infantile (palmarès) 3,86 ‰ (2015)
Taux d’alphabétisation 100,00 % (2018)
Langues officielles Coréen
Monnaie Won (₩ KRW)
IDH (palmarès : 32e) 0,903 / 1 (2017)
IPE (palmarès) 62,30 (2018)
Nature de l’État République
Chef de l’État Président Moon Jae-in
Fête nationale 15 août
Codes ISO KR, KOR
Gentilé Sud-Coréenne, Sud-Coréen
Touristes (palmarès) 13 336 000 personnes (2017)

Carte de Corée du Sud

La Corée du Sud retrouve son dynamisme

La Corée du Sud est un pays d’Asie de l’Est qui couvre la moitié sud de la péninsule coréenne. Son unique frontière terrestre est au nord, avec la Corée du Nord. Il est situé dans le nord de la mer de Chine, entre la Chine et le Japon, dont il est une ancienne colonie.

Séoul, capitale de la Corée du Sud

Séoul, capitale de la Corée du Sud

11e économie mondiale, c’est un pays avec lequel il faut compter sur le plan international, même si c’est du fait de la proximité avec son voisin du nord et de l’état de guerre latente qu’on l’évoque le plus souvent dans les médias.
Les relations avec la Corée du Nord s’améliorent années après années, puis reculent au gré des humeurs des autorités des deux pays. Il reste beaucoup de chemin à parcourir pour réunifier les deux pays.
Après un sérieux coup d’arrêt dû à la crise mondiale, le pays est l’un des plus dynamique dans sa reprise économique. Les échanges avec la Chine, toujours très dynamique elle aussi, sont le principal moteur de cette croissance retrouvée. Le commerce électronique et les nouvelles technologies sont également un moteur du dynamisme économique du pays. Le nombre de foyers connectés à internet en haute vitesse est le plus élevé du monde.

Jardin du matin calme, Achim Goyo, Corée du Sud

Jardin du matin calme, Achim Goyo, à Sang-Myun, province de Gyeonggi, Corée du Sud

En ce qui concerne la démographie, le pays voit sa population augmenter de façon plus raisonnable depuis quelques années. Le taux de fécondité, tombé à 1,24 enfant par femme, est l’un des plus bas du monde.
Après avoir atteint les 40 millions d’habitants en 1983, puis les 50 millions d’habitants fin 2009, les autorités prévoient que la population va baisser vers 2030.

Séoul de nuit, Corée du Sud
Séoul de nuit, Corée du Sud

Séoul, l’une des plus grandes agglomérations du monde avec environ 25,5 millions d’habitants et qui pèse la moitié du pays, est une préoccupation pour les autorités, qui cherchent à décongestionner la métropole pour l’environnement et le bien-être de sa population. La pollution engendrée par une telle urbanisation, avec des chantiers de construction gigantesques (aéroport sur la mer, agrandissement du port, autoroutes et zones industrielles et logistiques démesurées), ne risquent pas d’améliorer la qualité de l’air et de l’environnement en général. Depuis quelques années, la population globale de l’aire urbaine diminue cependant lentement, car de nouvelles villes ont été créées de toutes pièces, notamment pour accueillir le gouvernement et ses ministères.
Enfin, avec toutes ces constructions sur la mer, la superficie totale du pays augmente sans cesse. 6 194 km2 ont en effet été gagnés sur la mer depuis 1949.

Source :