Rivière Kinabatangan

Circuit : deux semaines sur l’île de Bornéo, Malaisie

Vous rêvez de dépaysement total et de découvrir la jungle afin d’y observer des animaux exotiques dans leur habitat naturel ? Mais aussi de découvrir la culture locale ? Sans oublier quelques pauses plage? Alors l’île de Bornéo est faite pour vous !

Dans cet article, je vous propose un itinéraire de voyage que j’ai moi-même effectué, mais étalé sur plusieurs semaines. Tout le monde ne peut pas se permettre d’avoir autant de temps, c’est pourquoi j’ai décidé de vous proposer un condensé de mon parcours sur deux semaines!

Voici les étapes : Kota Kinabalu-Kudat-Sandakan-River Kinabatangan-Kota Kinabalu-Kuching

Les distances et temps de trajets sont sur la base d’un séjour effectué en transport terrestre. Sur certaines portions, notamment Sandakan-Kota Kinabalu, il est possible de prendre l’avion.

Day 1 Kota Kinabalu

Arrivée à Kota Kinabalu. Capitale de l’état de Sabah, c’est la porte d’entrée vers des circuits qui vous emmèneront explorer la jungle. La ville est très bien desservie par avion depuis Kuala Lumpur, et qui plus est à des prix très corrects.

La ville de Kota Kinabalu n’est pas très jolie en soi. En effet, KK (comme la nomme affectueusement les locaux) a payé un lourd tribut lors de la Seconde Guerre mondiale, et il a fallu reconstruire. Il ne subsiste aujourd’hui quasiment plus d’édifices de style colonial, le béton ayant pris le relais… Mais il y règne une atmosphère paisible, et la gentillesse de ses habitants n’est plus à démontrer.

Day 2 Kota Kinabalu-Kudat, 180km 3h environ

Après une bonne nuit de repos, je vous conseille de commencer votre périple en vous rendant dans la ville de Kudat, à l’extrémité nord-est de l’île. C’est d’ici que vous pourrez emprunter un transport pour vous rendre sur la pointe la plus septentrionale de l’île, appelée Tip of Borneo. De là vous pourrez apprécier la jonction entre la mer de Chine et la mer de Sulu, et imaginer voir les Philippines au nord. Vous aurez aussi l’occasion de vous baigner sur des plages quasiment désertes !

Tip of Borneo

Day 3 Kudat-Mt Kinabalu, 180km 3h

Après avoir passé la nuit près du Tip of Borneo, vous reprendrez la route pour vous rendre aux pieds du Mont Kinabalu. Pour ceux qui ne connaissent, ce n’est ni plus ni moins que le plus haut sommet d’Asie du sud-est, culminant à 4095m.

De nombreux trails vous mènent jusqu’à la porte Timpohon. Au delà de la porte, impossible de continuer sans l’assistance d’un guide local. Par beau temps (priez, le ciel est souvent couvert!), il vous sera possible d’admirer son sommet depuis des plate-formes spécialement conçues à cet effet.

Pour ceux qui sont tentés par l’ascension, il vous faudra du temps et de l’argent. En effet, compter au moins deux jours de marche, et minimum débourser 250€. Sachant qu’il est nécessaire de s’y prendre des mois à l’avance, car il est très prisé et une seule agence gouvernementale gère les réservations.]

Après cette petite randonnée, vous pourrez vous rendre aux Poring Hot Springs pour un bain chaud salvateur.

Day 4 Mt Kinabalu-River Kinabatangan, 280KM 5/6H

Départ tôt le matin pour vous rendre au village de Bilit, au bord du fleuve Kinabatangan, le deuxième plus long de Malaisie avec ses 560km de long.

C’est ici que vous y passerez la nuit entre deux excursions sur des petits bateaux à moteur. Les départs se font généralement en fin d’après-midi, et le matin à l’aube. C’est en effet les meilleurs moments pour observer la faune locale. Sans être garanti (on n’est pas dans un zoo je précise, les animaux se montrent s’ils le veulent) vous aurez alors de grandes chances de vous émerveiller devant de nombreuses espèces de singe -dont l’emblématique orang outan- et d’oiseaux, et parfois même l’éléphant pygmée, la plus petite espèce d’éléphant au monde. Dépêchez vous d’aller les admirer dans leur habitat naturel avant qu’ils ne disparaissent, victimes de la cupidité des humains… (https://www.notre-planete.info/actualites/3669-elephant_Borneo_poison_huile_palme)

Day 5 River Kinabatangan-Sepilok, 106km 2h

Après avoir passé la nuit sur place, vous pourrez, pour ceux qui le souhaitent, embarquer pour une deuxième excursion en bateau aux alentours de 6h00 du matin. L’occasion de se rattraper si vous n’avez pas pu voir certaines espèces la veille. Puis direction Sepilok où se trouvent deux centres de sauvegarde d’animaux renommés : le Sepilok Orangutan Rehabilitation Centre (https://www.orangutan-appeal.org.uk/) et le Bornean Sun Bear Conservation Centre (http://www.bsbcc.org.my/). Sur place, possibilité de dormir pour tous les budgets.

Orang Outan

Bien qu’il soit parfois difficile de distinguer si les centres de sauvegarde œuvrent réellement pour le bien-être des animaux qu’ils accueillent, ou s’ils n’existent que pour appâter le chaland et faire tourner la machine à sous (comme c’est malheureusement souvent le cas dans bon nombre de pays d’Asie du sud-est), il semble que la démarche de ces centres est sérieuse. A vous de vous faire votre propre opinion et de les visiter ou non.

Day 6 Sepilok-Sandakan-Kota Kinabalu, 330km 7H00

Le lendemain, retour à la ville pour une journée de visite ou détente à Sandakan. Tout comme Kota Kinabalu, la ville n’a guère de charme. C’est qu’elle porte encore plus les stigmates du passé que sa « voisine ». Elle a été entièrement rasée par les bombardements alliés à la fin de la Seconde Guerre mondiale pour mettre fin à l’occupation japonaise. Les cimetières chinois et japonais peuvent en témoigner. C’est d’ici aussi qu’est partie la tristement célèbre « Marche de la mort de Sandakan », qu’explique le Sandakan Memorial Park où de nombreux australiens se rendent chaque année pour se souvenir de leurs compatriotes qui y ont laissé leur vie. Si vous avez encore du temps devant vous (et de bonnes jambes!), vous pourrez également entreprendre le Sandakan Heritage Trail, un parcours historique à travers la ville.

Day 7&8 Sandakan-Kota Kinabalu, 330km 7H00

Retour à Kota Kinabalu après ce petit marathon pour se détendre un peu. Deux options s’offrent à vous : la voiture, ou l’avion. Les vols entre Sandakan et Kota Kinabalu sont réguliers et économiques. Vous avez l’embarras du choix : excursion à la journée sur les îles en face de la ville, visite de la ville, musées, shopping, et pourquoi pas un petit massage…

Si l’envie vous prend de vous divertir, le Waterfront est parfait pour aller boire un verre et pourquoi pas sociabiliser avec les malais qui sont toujours très bienveillants avec les touristes !

Day 9 Kota Kinabalu-Kuching

Pour cette deuxième semaine, direction l’état du Sarawak et la ville de Kuching.

Kuching veut dire « chat » en malais. C’est la raison pour laquelle vous verrez de nombreuses statues ou dessins en forme de chat en vous promenant. La ville lui a même dédié un musée (très kitsch!)

Day 10 Kuching-Bako National Parc

Pas le temps de traîner, il y a beaucoup de choses à faire tout autour de la ville (vous aurez le temps de visiter la ville après). Direction d’abord au Parc national de Bako. Ce parc n’est pas très grand, mais il brille par la diversité des espèces qui l’habitent. Vous aurez certainement de grandes chances d’admirer (ou pas, tout dépend ses goûts) le singe nasique avec son long nez, ou le porc à barbe, aussi connu sous le nom de cochon barbu ! Et si vous empruntez une des nombreuses pistes qui parcourent ce parc, soyez attentif aux plantes qui jalonnent le parcours. Vous pourriez avoir la chance de découvrir des espèces carnivores, comme le fameux pichet au sol (Nepenthes ampullaria de son nom scientifique). Désolé il ne s’agissait pas de vin il faudra attendre votre retour en France…

Le fameux pichet de vin… à ne pas mettre entre toutes les mains!

Après cette balade, vous pourrez toujours flâner sur la plage, sans toutefois pouvoir vous y baigner. L’eau est généralement boueuse et la côte est essentiellement constituée de mangroves qui sont le refuge des crocodiles…

Nuit sur place dans le Parc National. Pour réserver, il faut aller sur le site officiel du Bako National Park (https://ebooking.sarawak.gov.my/eBooking/public/locationInfo.htm?type=of).

Day 11 Bako-Santubong-Kuching, 43km 1h + 35km 45min

Le lendemain matin, transfert à Santubong pour aller visiter le Sarawak Cultural Village. Ce village culturel (qui n’en est pas un vrai, c’est une reconstitution) offre la possibilité de découvrir l’habitat traditionnel des anciennes tribus locales, mais aussi d’assister à un spectacle tribal. Si vous avez du temps et êtes sportifs, vous pouvez faire une randonnée sur le Mont Santubong. Attention parce qu’elle est longue, et la chaleur est étouffante, n’oubliez pas votre grande bouteille d’eau…

En fin de journée, retour à Kuching.

Day 12 Kuching

En cette dernière journée sur Bornéo, vous avez le choix entre un grand nombre d’activités. Il est très agréable de se promener dans la ville, surtout le long de la rivière qui divise la ville en deux. Un nouveau pont piétonnier la traverse, sinon pour quelques ringgit vous pourrez vous faire transporter par une petite barque à moteur, plus pittoresque. Vous avez également quelques musées, dont le musée historique de Chine ou le fameux musée du chat. Sinon il reste le shopping, ou un bon massage pour finir en beauté. Le soir, une croisière sur la rivière permet une belle sortie. Mais surtout, ne ratez pas les délicieux mets locaux. La cuisine locale est particulièrement savoureuse !

Chat métal Kuching

Day 13-14 Kuala Lumpur/ Singapour

Le plus simple avant de rentrer en France est de prendre un vol direct pour Kuala Lumpur ou Singapour. Libre à vous d’y rester une journée de plus popo visiter ou de prendre votre vol retour pour le vieux continent !

Voilà, j’espère que cet article vous aura donné envie de visiter cette magnifique île de Borneo, que j’affectionne particulièrement.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas ! Et s’il vous a plu et inspiré, partagez !

Bon vent à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *